Journal de rédactrice web freelance : novembre 2020

bilan du mois rédactrice web freelance

J’ai eu envie d’instaurer un nouveau rendez-vous mensuel sur le blog pour vous partager les rebondissements dans ma vie de rédactrice web freelance. ✏️ Chaque fin de mois, je viendrai vous partager mon bilan financier et émotionnel, mes réussites et mes fails, ainsi que mes nouveaux objectifs pros. Ces articles feront office de journal de bord pour que je puisse me souvenir de mon évolution et des challenges que j’ai dû relever. 💪 J’espère que ce bilan mensuel vous fera réaliser que la vie de freelance est faite de hauts et de bas, mais que l’important, c’est de continuer à avancer. C’est parti pour le bilan de mon mois de novembre 2020 ! 🍁

Résumé de mon mois de novembre

Avant d’entrer dans les détails, je vais vous résumer les événements importants survenus ce mois-ci. 

  • J’ai trouvé un nouveau client régulier en rédaction web. 😍
  • Un client a augmenté le rythme de publication, un autre l’a réduit.
  • J’ai beaucoup bossé sur Colibri Rédac et je vois des résultats en termes de visibilité.
  • La comptabilité aura eu ma peau. 😲
  • J’ai fait ma première commission en affiliation. 
  • On m’a démarchée sur LinkedIn pour plusieurs projets en rédaction web et en coaching.
  • J’ai proposé mes services à une personne que j’admire énormément, je me suis à moitié plantée, mais je reste motivée à bloc. 🙏

Ce mois de novembre a été riche en émotions comme vous pouvez le constater ! J’ai d’ailleurs du mal à croire que tout ça s’est passé dans un laps de temps aussi court.

Mes clients en rédaction web

En novembre, j’ai trouvé une nouvelle cliente, je passe donc à un total de 5 clients réguliers. Cette nouvelle cliente est ma cliente idéale : elle travaille dans le coaching, elle est super sympa et elle me paie à ma juste valeur. 🌹 C’est une personne très humaine pour qui je prends beaucoup de plaisir à travailler, même si ce n’est encore que le tout début de notre collaboration. Je n’ai rédigé qu’un article pour elle ce mois-ci, mais une fois que tout sera bien en place, je passerai à deux articles mensuels. Le top ! ✨

Tout se passe bien avec mes autres clients. Je fais de la rédaction pour trois de ces clients. L’un d’entre eux a gardé son rythme actuel, un autre a augmenté à deux articles par semaine et le troisième a réduit pour passer à deux articles par mois. Au final, je garde donc la même quantité de travail pour ces clients en rédaction web. 👌 Je suis personnellement très contente de mes résultats en SEO pour ces clients et je suis heureuse chaque fin de mois de partager les résultats avec un trafic en hausse pour chacun d’eux et de belles positions en première page sur la SERP. 😄

Pour ma dernière cliente, je fais des visuels sur Canva pour son compte Pinterest. 🎨 Rien à voir avec la rédaction, mais j’adore ça ! C’est un peu la pause de ma semaine pour mon cerveau, ça éveille mon côté plus créatif. Ma cliente est également super sympa et respectueuse. 💕 Elle me partage régulièrement les résultats des épingles qui fonctionnent bien sur son Pinterest. 

En résumé, tout se passe bien avec mes clients actuels. Ils me paient de façon juste et sont respectueux envers mon travail. De mon côté, je prends beaucoup de plaisir à collaborer avec eux.

De nouveaux prospects grâce à LinkedIn

J’ai commencé à publier des posts sur LinkedIn et ça a très vite fonctionné. J’ai fait mon premier post il y a deux semaines, et j’ai déjà eu 5 demandes de collaboration en rédaction web. C’est énorme en deux semaines ! Alors, évidemment, toutes ces propositions ne vont pas aboutir. Je ne peux pas prendre 5 clients supplémentaires (sinon bonjour le burn-out). 😱

J’ai donc déjà eu deux de ces prospects au téléphone et normalement on commencera à collaborer dès le mois de janvier. ⛄ Un autre appel est prévu pour cette fin de semaine pour un projet de site web qui a l’air absolument génial sur une thématique qui me parle beaucoup. Un autre prospect a pris la fuite en entendant mes tarifs (qui honnêtement sont pourtant raisonnables ! Mais je ne bosse pas pour 4 centimes le mot, ça c’est clair.) Je dois encore planifier un appel avec le dernier prospect sur une thématique qui de prime abord m’intéresse moins, mais on ne sait jamais ! 💁🏼

N’hésitez pas à essayer de publier sur LinkedIn, il y a de nombreux clients potentiels qui cherchent des rédacteurs sur ce réseau social.

Une potentielle collaboration qui me fait rêver

Quand j’ai envie de collaborer avec un client, je prends les devants au lieu d’attendre qu’il vienne miraculeusement à moi. 🌟 J’ai donc démarché une personne que j’admire beaucoup pour faire partie de son équipe. J’ai ensuite eu un entretien par visioconférence et j’ai passé un test pour voir si j’avais le niveau requis pour travailler sur ce projet (qui n’est pas de la rédaction web). Normalement, je pourrai intégrer l’équipe de cette personne, même si j’ai encore pas mal de choses à revoir sur ma façon de procéder. On verra en décembre si ce projet se met finalement en place ! 🙏

Colibri Rédac : le blog et les réseaux sociaux

Ce mois-ci, je me suis mise à fond sur Colibri Rédac. J’ai été très active sur les réseaux sociaux, et ça s’est ressenti, car je suis passée de 297 à 457 abonnés en seulement un mois. 🎉 J’ai aussi fait plusieurs posts qui ont cartonné sur LinkedIn, et qui m’ont permis de trouver des prospects comme je vous l’expliquais ci-dessus. J’ai également lancé ce blog et rédigé 4 articles. ☺️

Tout cela n’aurait pas été possible sans la super formation de J&J « créer du contenu pertinent avec régularité ». ⚡ Être rédactrice web et créer du contenu pour soi-même, ce n’est définitivement pas la même chose ! On ne se rend généralement pas compte du temps que prend l’infopreneuriat. 🧠 Selon moi, il faut vraiment se lancer avec passion pour tenir sur la durée, parce que les résultats ne sont pas aussi directs qu’en rédaction web freelance. 

Personnellement, je sais que j’aimerais développer une activité complémentaire grâce à ce blog, car j’adore aider les rédacteurs web à aligner leur activité avec leurs valeurs et à vivre pleinement de ce métier. J’ai 1 000 idées à la seconde 💭, mais je sais que le plus important, c’est de ne pas s’éparpiller dans les projets. Je laisse donc du temps au temps, et je continue à vous partager un maximum de ce que j’apprends. 💜

L’affiliation, une nouvelle source de revenus

Je vous en parlais sur Instagram, mais j’ai aussi pris la décision de me lancer dans l’affiliation pour financer le temps que je passe à travailler sur Colibri Réac. 🦜 Le problème, c’est que si je ne rémunère pas cette activité, j’aurais tendance à privilégier mes clients et à oublier ce compte. Normal, on a tous besoin d’argent pour vivre ! 💰

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de l’affiliation, il s’agit d’un business modèle qui permet de gagner des revenus en recommandant les produits des autres. Personnellement, je vais utiliser l’affiliation pour ne vous parler que de produits que j’ai testés et approuvés et qui m’ont aidée dans mon activité de rédactrice web freelance. 💻

J’ai donc décidé de commencer l’affiliation avec la formation d’Ambitions Féminines. ☀️ J’aime beaucoup les valeurs de la formatrice Emma qui consiste à vendre le bon produit à la bonne personne. En une semaine, j’ai déjà touché 60 euros grâce à l’affiliation ! Si ça vous intéresse de découvrir sa formation, n’hésitez pas à consulter sa vidéo où elle explique comment elle a gagné 960 euros en deux jours sans blog ni compte Insta

Des problèmes de compta

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis belge. Je n’ai pas accès au système de la microentreprise et je suis donc indépendante à titre principal. Je suis soumise à la TVA, je fais appel à une comptable et je dis adieu à 50 % de mon salaire tous les mois (sans compter la TVA et la comptable). 😭 Bref, déjà que ça me saoule de voir partir autant d’argent sans profiter de la même couverture sociale qu’un salarié, le deuxième problème, c’est que je ne comprends pas encore qu’est-ce qui part où et pourquoi. 😲

J’ai donc envisagé d’ouvrir une microentreprise en France, apparemment c’est possible, mais je vais devoir continuer à payer les impôts en Belgique en plus, donc ce n’est pas super avantageux. J’ai aussi pensé à intégrer la Smart, mais je devrais payer 6 % en plus tous les mois, donc à voir si ça en vaut la peine. 😳 En fait, ça fait longtemps que je dois contacter des personnes pour discuter de tout cela, mais comme tu as pu le lire, mon mois de novembre était déjà tellement chargé… Bref, je ne perds pas espoir et je compte me renseigner et revenir avec une solution. Un jour. 🤞

Des revenus stables

En novembre, j’étais à 2 100 euros bruts par mois HTVA. Si on divise ce montant par deux, ce n’est pas très glorieux. Mais pour ceux qui ont suivi mes aventures sur Instagram, ça fait deux mois que j’ai drastiquement réduit ma charge de travail. Je fuis le surmenage et je développe Colibri Rédac. C’est donc un manque à gagner. ☺️ Je vous avoue néanmoins que ça me frustre un peu quand même et que j’aimerais repasser la barre des 3k. On verra, un pas après l’autre, comme j’aime dire. 🐾

Bilan émotionnel général

Je suis plutôt satisfaite de ce mois de novembre. 👌🏻 J’ai fait beaucoup de choses, sans sentir que c’était too much. J’ai pu profiter de tous mes week-ends sans bosser et les seules fois où j’ai travaillé en soirée, c’était pour Colibri Réac. 🌺 Je trouve que beaucoup de choses et de projets sont en train de voir le jour et j’ai hâte de savoir où tout cela me mènera. Le mois de décembre sera beaucoup plus light vu que j’ai pris deux semaines de congé pendant les fêtes ! Ça sera top pour prendre du recul et voir mes avancées sous un autre œil. 👁️

À partir de décembre, je partagerai mon journal par mail, parce que j’ai envie que le blog reste dédié à des conseils sur le métier de rédactrice et sur la relation client. Alors, si tu veux suivre ce journal de bord, je t’invite à t’inscrire à cette liste e-mail. Je ne t’enverrai que deux mails par mois : un mail sur mon journal de bord et un mail où je t’envoie les nouveaux articles de blog du mois. 💌



Reçois mon journal de bord par mail à partir de décembre 2020 !

.

10 commentaires sur “Journal de rédactrice web freelance : novembre 2020”

  1. LisaPa

    Je prends rarement le temps de commenter des articles de blog mais j’aime beaucoup tes articles et en tant que rédactrice web en cours de formation, ça m’aide à rester positive ! Surtout que je dois passer le cap de commencer à rédiger « pour de vrai ». J’ai une vie un peu compliqué en ce moment qui fait que je n’avance pas aussi vite que prévu mais j’ai encore 9 mois de cdd avant de me lancer dans le grand bain ☺️ (j’ai pris un job alimentaire pour avoir une sécurité quand je me lancerai en freelance). Du coup, je trouve cette idée de journal de bord top, je me suis inscrite sans hésiter 👌 Merci pour ton travail en tout cas.

    1. oceanetesta

      Hello Lisa, merci beaucoup pour ton commentaire ! Prends ton temps pour tout mettre en place petit à petit. D’ici 9 mois, tu seras prête pour te lancer dans les meilleures conditions, courage ! 💪💙

  2. Malorie Deboni

    Hello, je suis belge aussi donc je réagis par rapport à ton point sur la compta. En fait je suis étonnée du 50 %, pour un CA d’environ 2100 euros, ça me parait beaucoup. J’ai cette proportion aussi mais pour un CA 2x plus élevé. Ou alors c’est parce que tu fais passer très peu de choses en frais… Normalement ta comptable devrait pouvoir te conseiller pour que ce soit plus optimal, ou du moins pouvoir répondre à tes questions. L’idéal est de réaliser un tableau chaque année avec les différents frais. J’étais un peu perdue au début aussi mais après plusieurs années, cela m’a permis d’y voir plus clair sur ce que je gagnais vraiment.

    1. oceanetesta

      Merci beaucoup Malorie ! Je dois vraiment prendre le temps de me pencher sur ma compta (ça fait juste 5 mois que je dis ça haha, mais ça devient une nécessité !) Très bonne idée le tableau avec les différents frais, je vais faire ça, merci !

  3. Bonjour ! Le bilan des autres fait toujours réfléchir à soi. Je ralentis aussi sur Décembre après avoir enfin réussi à passer la barre des 3K depuis septembre. Car comme toi, il me faut du temps pour réfléchir sur le long terme et le développement de mon entreprise (pour l’instant je fais focus uniquement sur LK). J’ai l’impression d’illustrer l’expression du cordonnier le plus mal chaussé et j’aimerais y remédier.
    Beau bilan avec de chouettes résultats en tout cas !

    1. oceanetesta

      Exactement, parfois on a tellement envie d’avoir un bon CA tout de suite qu’on oublie de penser sur le long terme ! Merci pour ton commentaire. 🙂

  4. C’est rare les rédacteurs qui parlent du métier en toute transparence ;). Bravo et plein de réussite à Colibri 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *